Deprecated: Required parameter $meta_value follows optional parameter $level_id in /var/www/vhosts/emmanuel-trumer.fr/httpdocs/wp-content/plugins/restrict-content-pro/includes/class-rcp-levels.php on line 595

Deprecated: Required parameter $meta_value follows optional parameter $level_id in /var/www/vhosts/emmanuel-trumer.fr/httpdocs/wp-content/plugins/restrict-content-pro/includes/class-rcp-levels.php on line 616

Deprecated: Required parameter $meta_value follows optional parameter $payment_id in /var/www/vhosts/emmanuel-trumer.fr/httpdocs/wp-content/plugins/restrict-content-pro/includes/class-rcp-payments.php on line 1146

Deprecated: Required parameter $meta_value follows optional parameter $payment_id in /var/www/vhosts/emmanuel-trumer.fr/httpdocs/wp-content/plugins/restrict-content-pro/includes/class-rcp-payments.php on line 1167
Southampton – Chelsea 2-1, le néant de Chelsea - E.TRUMER

Southampton – Chelsea 2-1, le néant de Chelsea

Chelsea se déplaçait à Southampton pour le compte de la cinquième journée de Premier League, pour tenter de recoller sur les équipes du haut de tableau (Arsenal – City notamment) et pour essayer également de lancer une saison qui peine à décoller malgré un mercato toujours plus faramineux. Mission ratée puisque les Blues se sont à nouveau inclinés face aux Saints.

Il est facile de regarder les dépenses d’un club comme Manchester City, d’un club souvent attaqué pour ses capacités financières, mais il est plus compliqué de connaitre le football. C’est la devise que devrait se répéter Thomas Tuchel après une nouvelle défaite avec son club de Chelsea, sur le terrain d’une équipe de Southampton que Manchester United a battu quelques jours plus tôt. Un MU en reconstruction, qui commence seulement à trouver des repères sur le terrain, et qui produit déjà de meilleures choses que Chelsea en terme de contenu.

Après un match nul contre Tottenham à domicile (2-2), après une défaite à Leeds (3-0), Chelsea a de nouveau lâché des points et se retrouve déjà largué par rapport aux équipes du haut de tableau, celles qui visent le titre de Champion d’Angleterre. Avec l’apport de Cururella acheté 80 millions d’euros, avec l’apport de Koulibaly acheté 40 millions d’euros, avec l’apport de Sterling acheté 55 millions d’euros, tous titulaires au coup d’envoi, la matière montrée par les Blues frôle l’indécence. Dans un schéma tactique collectif illisible, avec des positionnements individuels totalement incohérents, l’équipe de Thomas Tuchel est un cheval boiteux.

Horripilante à regarder jouer, cette équipe de Chelsea est absolument incapable d’obtenir une maitrise par la possession, même face à des adversaires qui ne veulent pas du ballon. Ce mardi soir, c’est Hakim Zyech qui a occupé le poste de latéral droit tandis que Cesar Azpilicueta a oscillé dans une zone entre l’axe et le couloir droit sans jamais donner l’impression de savoir où il devait jouer. Positionné beaucoup trop bas sur le terrain, Chelsea est tout de même parvenu à ouvrir le score sur leur seule occasion du match. Grâce à un Raheem Sterling qui a occupé la surface de réparation adverse une seule fois et qui a trouvé le fond des filets. Le reste ? La nullité à l’état pur. Une négation du football. Une bouillie sans nom.

 Chelsea ne possède aucune organisation

Les termes sont certainement durs, mais ils ne me semblent pas exagérés tant l’incapacité à comprendre ce qu’il se passe face à lui est préoccupante pour Tuchel. Un entraineur qui a gagné une compétition sur 7 matches, n’ayant même pas participé à la phase de groupes. 17 points de retard sur City la saison dernière, certainement plus encore cette année, l’entraineur allemand donne l’impression de ne pas savoir dans quelle direction faire jouer son équipe, ses joueurs.

Tuchel a réussi à laisser le PSG a la quatrième place de Ligue 1, avec un effectif inestimable, et Chelsea ressemble aujourd’hui au néant tactique qui découle souvent des choix de coach de Thomas Tuchel. Malgré un mercato important les Blues n’alignent aucun attaquant sur le terrain, il faut dire que dans toutes les dépenses il n’y a pas eu d’arrivée d’un attaquant et seul Romeo Lavia sous le maillot de Southampton a prouvé ce soir qu’il pouvait jouer à Chelsea. Les Saints ont fait un match valeureux, auraient même pu marquer un troisième but, et ont montré qu’une équipe moins bien armée mais bien mieux organisée pouvait rivaliser.

L’ouverture du score de Chelsea a été suivie par l’égalisation de Romeo Lavia d’une belle frappe à l’entrée de la surface de réparation, puis Armstrong a envoyé les Blues sur la lune avec un deuxième but juste avant la mi-temps. Azpilicueta est passé latéral droit au retour des vestiaires, et Chelsea a alors repris le contrôle du match mais Tuchel a sorti le même Azpilicueta quelques instants plus tard. C’est un gag, il n’y a pas d’autre mot, et finalement les Blues ne sont jamais revenus au score. Une nouvelle défaite, qui montre très clairement toutes les lacunes d’un Thomas Tuchel. C’est à se demander si ce dernier aime le football, s’il prend du plaisir à faire évoluer ses joueurs. Une donnée importante pour tenter d’emmener ses joueurs sur la durée.

Emmanuel Trumer