Deprecated: Required parameter $meta_value follows optional parameter $level_id in /var/www/vhosts/emmanuel-trumer.fr/httpdocs/wp-content/plugins/restrict-content-pro/includes/class-rcp-levels.php on line 595

Deprecated: Required parameter $meta_value follows optional parameter $level_id in /var/www/vhosts/emmanuel-trumer.fr/httpdocs/wp-content/plugins/restrict-content-pro/includes/class-rcp-levels.php on line 616

Deprecated: Required parameter $meta_value follows optional parameter $payment_id in /var/www/vhosts/emmanuel-trumer.fr/httpdocs/wp-content/plugins/restrict-content-pro/includes/class-rcp-payments.php on line 1146

Deprecated: Required parameter $meta_value follows optional parameter $payment_id in /var/www/vhosts/emmanuel-trumer.fr/httpdocs/wp-content/plugins/restrict-content-pro/includes/class-rcp-payments.php on line 1167
Marseille, l’été de tous les dangers - E.TRUMER

Marseille, l’été de tous les dangers

Le mercato estival a ouvert ses portes depuis le 11 juin dernier en France, et le moins que l’on puisse dire c’est que l’activité globale est plutôt calme. Pire, à Marseille le mercato est même corrélé aux départs, dans un contexte financier plutôt délicat, et après une saison ratée sur le plan sportif les offres ne se bousculent pas au portillon du Vélodrome. L’occasion de faire un point sur les réels objectifs de l’OM cet été, et sur la situation actuelle de l’effectif d’André Villas Boas.

A Marseille, le plan avait pourtant été découpé depuis plusieurs semaines dans les bureaux de la direction de Frank McCourt et de ses hommes. Peu avant la fin de la saison, la décision de se séparer de Rudi Garcia et son staff avait été prise et l’annonce de son remplaçant s’est faite dans un délai plutôt raisonnable puisque le technicien portugais André Villas Boas était nommé quelques jours plus tard. Le problème c’est que le départ de Garcia ne s’est pas fait sans le paiement de fortes indemnités de licenciement (9 millions d’euros pour Rudi Garcia seul) et la maigre enveloppe destinée au mercato estival a déjà été entamée. Il faut ajouter à cela une 5eplace très peu glorieuse qui ne permet aucune rentrée d’argent à l’OM via les Coupes d’Europe. Privé de ces revenus, l’OM s’est alors de nouveau tourné vers l’UEFA pour évoquer les échéances à venir. Il en a découlé un accord pour revenir dans les clous au cours des quatre prochaines années, mais surtout une forme de communication qui permet à l’OM d’afficher clairement et publiquement son manque de liquidité. Stratégie délicate puisque désormais c’est le calme absolu au rayon des départs, agité seulement avec la vente de Sari à Trabzonspor pour 500 000 euros. La somme que recherche l’OM pour lancer son mercato s’approche davantage des 50 millions d’euros et Marseille commence désormais à accuser un retard conséquent au rayon des arrivées.

Mario Balotelli n’est plus un joueur de l’OM à l’heure actuelle

Lors de son arrivée, Villas Boas a ciblé trois postes qui pourraient être renforcés : un latéral gauche pour concurrencer Amavi et tenter de relancer le jeune français dans le même temps avec une concurrence accrue, un ailier gauche, et un buteur pour combler le départ de Mario Balotelli. Concernant l’attaquant international italien beaucoup de supporters de l’OM se demandent actuellement si l’histoire est réellement terminée et la situation n’est pas aussi claire. Mario Balotelli a été prêté par Nice à L’OM les six derniers mois de l’année, avec prise en charge du salaire par Marseille (350 000 par mois, hors primes conséquentes), et le joueur est donc arrivé au terme de son contrat qui le liait avec les deux clubs. Libre comme l’air, il a dans un premier temps demandé à son agent Mino Raiola de sonder le marché italien. Le rêve de l’attaquant italien reste de jouer la Ligue des champions, mais un retour en Italie ne serait pas pour lui déplaire même sans LDC. Mario Balotelli a également demandé à son agent de garder le lien avec l’Olympique de Marseille, car les six mois passés l’ont convaincu des qualités d’un club qu’il voulait rejoindre à tout prix. La ferveur des supporters l’a touché et il aimerait connaitre l’Europe avec Marseille. Conscient aussi des difficultés économiques de l’OM, Balotelli reste pour le moment en retrait. Avant de proposer ses services à moindre cout ? Certainement, si l’Italie ne le rapatrie pas. Pour Marseille la situation est assez claire, l’histoire avec Mario Balotelli est à priori terminée, en quête d’un nouveau buteur plus jeune et moins onéreux dans la masse salariale, mais voilà il n’y a toujours rien et l’option Balotelli n’est pas totalement écartée en cas d’échec sur les autres dossiers. 

Un rayon des arrivés totalement désert 

Alors que la reprise de l’entrainement de l’OM est prévue pour le 1erjuillet, AVB devra très certainement composer avec l’effectif actuel sauf retournement de situation. L’OM s’est d’abord mis en tête vendre Morgan Sanson pour une somme comprise entre 35 et 40 millions d’euros, sachant que les offres reçues jusque-là ne dépassent pas les 20 millions d’euros pour le milieu de terrain. En cas de réussite dans ce dossier, et d’une vente de Florian Thauvin aux alentours des 50 millions d’euros cela permettrait à l’OM d’obtenir un matelas pour cet été. Après une saison décevante, et le besoin de liquidités pour l’OM connus de tous, ni Sanson, ni Thauvin, n’ont rapporté un centime dans les caisses pour le moment. L’OM s’est alors décidé à élargir l’éventail des joueurs à vendre avec (Kamara, Lopez, ou Ocampos) mais là encore les offres ne correspondent pas aux attentes. Finalement, le premier à partir pourrait être l’argentin Lucas Ocampos, dont la valeur est estimée à 20 millions d’euros par les dirigeants olympiens et dont les offres ne sont pas si éloignées (14 millions d’euros d’un club anglais). Ce n’est qu’ensuite que l’OM pourra se pencher sur ses cibles, s’il en reste de disponible.

André Villas Boas, pour le moment sans recrue à l’OM. Photo : Fabio Poco / Global Imagens / Icon Sport

En attendant de pouvoir compléter son effectif, AVB s’est déjà fait une idée de ce qu’allait être son équipe l’année prochaine. L’entraîneur portugais compte énormément sur Dimitri Payet, et compte l’installer en numéro 10 au cœur de son système tactique. Derrière, un milieu de terrain titulaire composé de Gustavo et Lopez conviendrait parfaitement à Villas Boas, mais l’avenir de ces deux joueurs n’est plus aussi certain à Marseille. Devant, il a validé le profil de l’attaquant du PFC, Silas Wamangituka (19 ans), mais même pour attirer l’attaquant les liquidités manquent. Le joueur attend pourtant un signe de l’OM. Pour l’attaquant de Boca, Dario Benedetto (29 ans) l’OM s’est renseigné mais ne s’alignera pas sur la clause de départ de l’attaquant estimée à 21 millions d’euros. Le ticket Thuram – Wamangituka est à l’heure actuelle le plus crédible, mais il deviendra rapidement illusoire et utopique si l’OM ne s’active pas à tous les niveaux. Villas Boas a une saison à préparer, et plus tôt il aura la certitude de l’effectif à disposition, mieux cela sera pour Marseille. En attendant, c’est à Jacques-Henri Eyraud de jouer. 

Emmanuel Trumer