Deprecated: Required parameter $meta_value follows optional parameter $level_id in /var/www/vhosts/emmanuel-trumer.fr/httpdocs/wp-content/plugins/restrict-content-pro/includes/class-rcp-levels.php on line 595

Deprecated: Required parameter $meta_value follows optional parameter $level_id in /var/www/vhosts/emmanuel-trumer.fr/httpdocs/wp-content/plugins/restrict-content-pro/includes/class-rcp-levels.php on line 616

Deprecated: Required parameter $meta_value follows optional parameter $payment_id in /var/www/vhosts/emmanuel-trumer.fr/httpdocs/wp-content/plugins/restrict-content-pro/includes/class-rcp-payments.php on line 1146

Deprecated: Required parameter $meta_value follows optional parameter $payment_id in /var/www/vhosts/emmanuel-trumer.fr/httpdocs/wp-content/plugins/restrict-content-pro/includes/class-rcp-payments.php on line 1167
J3 : MHSC – OL : 1-0 Lyon tombe dans le piège de Montpellier - E.TRUMER

J3 : MHSC – OL : 1-0 Lyon tombe dans le piège de Montpellier

Suite de la troisième journée de Ligue 1 ce mardi soir avec le déplacement attendu de l’Olympique Lyonnais sur la pelouse de Montpellier, et l’objectif de rejoindre Rennes et ses trois victoires en trois rencontres. Objectif raté puisque ce sont les hommes de Michel Der Zakarian qui font la belle opération et lancent leur saison au terme de 90 minutes de bonne qualité. 

Après deux déceptions consécutives pour entamer leur parcours, les hommes de Michel Der Zakarian sont cette fois parfaitement lancés malgré quelques bugs de connexions encore ce mardi soir. Dans une rencontre à haute intensité, souvent plaisante, le MHSC s’est offert un OL invaincu et dont la défense n’avait pas encore été battue avant ce match. Il aura fallu pour cela un courage de tous les instants et aussi un gros mental pour ne pas sombrer après le penalty raté par Andy Delort en première période, son deuxième déjà cette saison. Le penalty sifflé pour une faute du défenseur Joachim Andersen sur Gaëtan Laborde est plutôt logique mais l’attaquant algérien revenu auréolé de la CAN envoie son tir sur le poteau de Lopes et permet à l’OL de respirer dans une première période plutôt équilibrée mais lors de laquelle, déjà, Moussa Dembélé aura été beaucoup trop isolé pour pouvoir peser. 

Memphis Depay n’aura que trop peu pesé face à Montpellier.

Face au schéma à 3 défenseurs centraux de Michel Der Zakarian (Hilton – Mendes – Cozza) Sylvinho a choisi de ne pas s’adapter et de conserver son idée de 4-3-3 avec un résultat tout de même peu probant puisque comme attendu l’attaquant lyonnais s’est retrouvé complétement esseulé et empêtré dans la défense montpelliéraine. D’autant plus que le milieu de terrain lyonnais n’a pas permis d’apporter non plus un quelconque danger, la faute à un système offensif montpelliérain très remuant et qu’il a fallu contenir tant bien que mal. Florent Mollet en soutien de Gaëtan Laborde et Andy Delort ce n’est une découverte pour personne, mais ce soir les dégâts causés par ce trio ont été dévastateur. Le sublime but d’Arnaud Souquet, inscrit quelques minutes avant la pause, est venu récompenser les efforts d’une équipe qui n’a jamais failli dans l’engagement même après le penalty manqué. Une force de caractère et un certain vice aussi, lorsque Delort s’est écroulé au contact de Koné pour faire expulser ce dernier (52e). 

Lyon n’a jamais trouvé la solution 

A égalité numérique, l’OL n’a jamais donné l’impression de pouvoir mettre en danger ce bloc montpelliérain bien en place. La frappe de 25 mètres sous la barre signée Arnaud Souquet et qui a fait chavirer à juste titre la Mosson (1-0, 42e) ne doit pas faire oublier pour autant les quelques manques encore criants de cette équipe héraultaise. Delort n’est pas en réussite et malgré une grosse activité il doit retrouver son rôle de buteur pour aider pleinement ses partenaires, et la deuxième période en supériorité numérique n’aura pas vraiment permis de jauger ce groupe sous une réelle pression. 

Andy Delort doit retrouver son efficacité en Ligue 1 après sa CAN victorieuse cet été.

Jusqu’au bout, ce seront les joueurs de Michel Der Zakarian qui auront mis la pression sur le but d’Anthony Lopes pour tenter d’inscrire un deuxième but face à un adversaire sonné par les coups portés. Cette défaite ne doit pas non plus tout remettre en cause du côté de Lyon, même si cette prestation face à des arguments pourtant attendus est décevante. Les changements opérés par Sylvinho en cours de match n’auront pas permis de relancer son équipe, et il va désormais falloir trouver des solutions pour rendre une équipe séduisante sur le papier en une véritable machine redoutable. Ce n’est que le début de saison, mais si Lyon veut entretenir ses rêves secrets de concurrencer le PSG au nombre de points en Ligue 1, il va falloir en passer par là. 

Emmanuel Trumer