Deprecated: Required parameter $meta_value follows optional parameter $level_id in /var/www/vhosts/emmanuel-trumer.fr/httpdocs/wp-content/plugins/restrict-content-pro/includes/class-rcp-levels.php on line 595

Deprecated: Required parameter $meta_value follows optional parameter $level_id in /var/www/vhosts/emmanuel-trumer.fr/httpdocs/wp-content/plugins/restrict-content-pro/includes/class-rcp-levels.php on line 616

Deprecated: Required parameter $meta_value follows optional parameter $payment_id in /var/www/vhosts/emmanuel-trumer.fr/httpdocs/wp-content/plugins/restrict-content-pro/includes/class-rcp-payments.php on line 1146

Deprecated: Required parameter $meta_value follows optional parameter $payment_id in /var/www/vhosts/emmanuel-trumer.fr/httpdocs/wp-content/plugins/restrict-content-pro/includes/class-rcp-payments.php on line 1167
Turquie – France : 2-0 Le marasme bleu - E.TRUMER

Turquie – France : 2-0 Le marasme bleu

Après deux premiers matches de qualifications pour l’Euro 2020 parfaitement maitrisés, les Bleus se sont inclinés en Turquie ce samedi soir (2-0). Une défaite parfaitement logique au terme d’un match au cours duquel les joueurs de Didier Deschamps ne seront jamais entrés. Un match raté de bout en bout qui sonne comme un avertissement alors qu’il faudra désormais un sans-faute aux Bleus.

Tous les pièges existants dans lesquels les joueurs de l’Équipe de France pouvaient tomber se sont refermés sur Deschamps et ses hommes. La composition de départ pouvait pourtant paraitre logique sur le papier puisque le sélectionneur est revenu à ses certitudes après le match amical contre la Bolivie. Olivier Giroud a été associé à Antoine Griezmann devant et Kylian Mbappé a retrouvé le couloir droit qu’il désire tant quitter. De l’autre côté, c’est Blaise Matuidi qui a été choisi pour tenter d’équilibrer le milieu de terrain des Bleus amputé de N’golo Kanté ce samedi soir. Le milieu défensif de Chelsea aurait très certainement fait le plus grand bien à cette Équipe de France, tant dans son engagement que son intelligence de placement, mais les Bleus auraient tout de même dû proposer beaucoup mieux. Pour le remplacer Deschamps a choisi Sissoko aux côtés de Pogba et finalement le 11 titulaire était celui qui était attendu. Pour la Turquie les dangers étaient également connus avec Burak Yilmaz devant et Cegiz Under dans le couloir droit notamment. Les deux joueurs auront pourtant été des poisons et les grands artisans de la victoire turque.

Kylian Mbappé aura tout raté ce samedi soir face à la Turquie

Dans une ambiance survoltée, les Bleus entament le match timidement ce qui fut une première erreur majeure. Alors qu’il aurait justement fallu installer une pression dans la moitié de terrain adverse et tenter de trouver les trois attaquants pour mettre en difficulté la défense, les Bleus se sont contentés d’une possession stérile qui a surtout échoué face à l’agressivité et l’envie de l’adversaire du soir. Les joueurs de Senol Günes ont remporté quasiment tous les duels de la première période et se sont logiquement procurés toutes les situations offensives des 45 premières minutes. Ayhan en a d’abord profité de la tête sur coup de pied arrêté (1-0, 30e), avant qu’Under ne double la mise, seul dans son couloir droit, d’une jolie frappe croisée (2-0, 40e).  A l’image d’un Mbappé indigent, les Bleus n’avaient aucune intention de se faire mal dans les duels ce soir, et face à une équipe affamée, dans un stade surchauffé, le résultat a été sans équivoque. Une lente agonie pour les Champions du monde qui n’auront jamais été en mesure de proposer autre chose. 

Mbappé, le symbole d’une soirée cauchemardesque

Il ne faudrait pas accuser Kylian Mbappé de tous les maux de l’Équipe de France ce soir, mais l’attaquant du Paris Saint-Germain symbolise tout de même parfaitement la déroute des Bleus en Turquie. Positionné dans le couloir droit, après avoir été peu performant dans l’axe face à la Bolivie, le jeune attaquant a tout simplement tout raté ce samedi soir. Aucune prise de balle n’a été judicieuse ni techniquement réussie, jamais une différence de créée balle au pied, pas une situation de but, mais surtout une attitude défensive qui a pu irriter au plus haut point. Mbappé n’est pas le seul à blâmer mais alors qu’il prétend à plus de responsabilité dans sa carrière, le visage montré lorsque les choses tournent moins bien est alarmant. Il va falloir que Didier Deschamps se penche sur le cas de son attaquant, tout comme il pourra le faire avec Paul Pogba ou Lucas Digne, deux joueurs qui auront également été en dessous de tout.

Paul Pogba, l’autre grande déception bleue de la soirée

Lucas Digne est sorti à la pause à la place de Ferland Mendy et le latéral lyonnais n’aura pas permis d’apporter plus offensivement, même s’il a forcément été moins en difficulté défensivement lorsque la Turquie avait déjà fait le trou. Pour Pogba le problème est différent et récurrent malheureusement, avec le visage affiché du Pogba en club et non celui du dévoué au collectif de l’équipe nationale. Un Pogba fautif sur le deuxième but alors qu’il glisse, et qui pourra se remettre en question comme il se doit en tant que leader après cette déroute. Le seul joueur tricolore qui est à sortir du lot ce soir est Hugo LLoris qui aura été décisif à plusieurs reprises. Sans lui, le score aurait été beaucoup plus lourd et cela n’aurait pas été démérité tant le visage affiché a été celui d’une équipe en dilettante. Reste alors à espérer que cette sortie de route ne soit qu’un accident et surtout que Didier Deschamps trouve les solutions pour remobiliser un groupe touché ce soir. Le statut de Champion du Monde protège les Bleus, mais il doit également servir à se remettre en question. Ce soir, la Turquie attendait les Champions du monde de pieds fermes, et lorsque ces derniers ne sont pas au rendez-vous, la couronne vacille.

Emmanuel Trumer