Deprecated: Required parameter $meta_value follows optional parameter $level_id in /var/www/vhosts/emmanuel-trumer.fr/httpdocs/wp-content/plugins/restrict-content-pro/includes/class-rcp-levels.php on line 595

Deprecated: Required parameter $meta_value follows optional parameter $level_id in /var/www/vhosts/emmanuel-trumer.fr/httpdocs/wp-content/plugins/restrict-content-pro/includes/class-rcp-levels.php on line 616

Deprecated: Required parameter $meta_value follows optional parameter $payment_id in /var/www/vhosts/emmanuel-trumer.fr/httpdocs/wp-content/plugins/restrict-content-pro/includes/class-rcp-payments.php on line 1146

Deprecated: Required parameter $meta_value follows optional parameter $payment_id in /var/www/vhosts/emmanuel-trumer.fr/httpdocs/wp-content/plugins/restrict-content-pro/includes/class-rcp-payments.php on line 1167
Griezmann, joueur à tout faire - E.TRUMER

Griezmann, joueur à tout faire

Titulaire indiscutable avec l’Équipe de France, Antoine Griezmann est en train de réussir son début de Coupe du Monde d’un point de vue individuel comme collectif. Utilisé dans un rôle légèrement différent, le meneur de jeu prouve qu’il est capable de s’adapter à différentes idées de jeu. Avec peut-être moins d’impact sur les statistiques, mais une omniprésence dans le jeu

Déjà l’un des joueurs les plus utilisés par le sélectionneur Didier Deschamps avant la compétition, Antoine Griezmann est encore un cadre des Bleus pour cette Coupe du Monde 2022. Placé au cœur du jeu, Griezmann bénéficie d’une immense liberté pour organiser et construire le jeu avec ballon des Tricolores. Dans une position légèrement plus reculée, dans un registre différent, que lors de la Coupe du Monde 2018 ou l’Euro 2020, il vient compléter le milieu de terrain avec Adrien Rabiot et Aurélien Tchouaméni.

Son volume de jeu et sa capacité à enchainer les courses rendent sa zone d’activité très large, tout en gardant un rôle précieux dans son jeu sans ballon et dans son apport défensif qui sont des concepts précieux pour Didier Deschamps et l’équilibre global de cette équipe de France. Si son rôle individuel a évolué avec un positionnement plus bas sur le terrain, c’est également car le schéma des Bleus possède un attaquant de plus dans le onze de départ avec Ousmane Dembélé.

Avec Kylian Mbappé, Olivier Giroud, et donc Ousmane Dembélé dans le couloir droit de l’attaque de l’Équipe de France, Antoine Griezmann est précisément le point d’équilibre dans un ensemble qui a été parfaitement cohérent lors de ses deux premières rencontres. La question va se poser à nouveau, forcément, lors des tours à élimination directe, mais les résultats en phase de groupes ont montré que les Bleus pouvaient se présenter de manière plus offensive que par le passé. C’est d’ailleurs l’équipe qui attaque le plus efficacement dans ce tournoi et il y a obligatoirement un lien de cause à effet.

L’un des premiers noms sur la feuille de match

Le joueur de l’Atletico Madrid s’est contenté d’orienter le jeu et de faire le lien entre les différents secteurs lors du premier match face à l’Australie, avant de délivrer une superbe passe décisive à Kylian Mbappé pour le but de la victoire face au Danemark lors de la deuxième rencontre. Griezmann semble même monté en puissance et il sera un atout majeur de l’Équipe de France dans sa quête d’un deuxième sacre consécutif, un exploit qui n’a jamais été réalisé dans l’histoire de la Coupe du Monde.

Même si le schéma français était amené à évoluer, Griezmann serait assuré de figurer dans l’équipe de départ avec un rôle qui évoluerait alors légèrement à nouveau. Peu importe pour lui, capable de jouer à peu près partout et de bien le faire. Proche de la surface de réparation adverse pour amener la dernière passe, proche du milieu de terrain pour être un relai technique et lancer les offensives de son équipe, Griezmann est à l’aise partout. L’idée de le positionner dans un rôle purement axial, libéré des couloirs, fonctionne à merveille puisqu’il peut se balader et agir avec ballon où il le souhaite.

Il n’y a également aucune inquiétude sur son implication défensive, une caractéristique que le joueur a développé avec Diego Simeone dans son club de l’Atletico Madrid. A tel point qu’il permet également à l’un de ses milieux de terrain, situé plus bas, de se projeter pour amener un surnombre précieux face à un bloc adverse regroupé comme ce fut le cas face à l’Australie avec un but et une passe décisive pour Adrien Rabiot. Il ne manque qu’un but à Antoine Griezmann pour compléter un tableau déjà alléchant, mais il faut dire que son apport dans le lien qu’il crée entre les milieux et les attaquants est si précieux grâce à sa justesse technique dans la passe, dans sa vision du jeu, que son apport dans les statistiquement est secondaire. Il y a des attaquants pour marquer dans cette équipe, et concrétiser le travail initié par Griezmann plus bas. Un joueur à tout faire, un atout majeur, qu’il sera délicat de laisser au repos face à la Tunisie.

Emmanuel Trumer