Deprecated: Required parameter $meta_value follows optional parameter $level_id in /var/www/vhosts/emmanuel-trumer.fr/httpdocs/wp-content/plugins/restrict-content-pro/includes/class-rcp-levels.php on line 595

Deprecated: Required parameter $meta_value follows optional parameter $level_id in /var/www/vhosts/emmanuel-trumer.fr/httpdocs/wp-content/plugins/restrict-content-pro/includes/class-rcp-levels.php on line 616

Deprecated: Required parameter $meta_value follows optional parameter $payment_id in /var/www/vhosts/emmanuel-trumer.fr/httpdocs/wp-content/plugins/restrict-content-pro/includes/class-rcp-payments.php on line 1146

Deprecated: Required parameter $meta_value follows optional parameter $payment_id in /var/www/vhosts/emmanuel-trumer.fr/httpdocs/wp-content/plugins/restrict-content-pro/includes/class-rcp-payments.php on line 1167
Qualifs CAN / Niger - Côte d'Ivoire : 0 - 3 - E.TRUMER

Qualifs CAN / Niger – Côte d’Ivoire : 0 – 3

La première place en main, mais pas encore définitivement acquise, la Côte d’Ivoire se déplaçait aujourd’hui à Niamey pour y affronter le Niger avec pour objectif de se qualifier pour la CAN 2022. Face à un adversaire dernier du groupe de qualifications, les Eléphants de la Côte d’Ivoire se devaient de l’emporter et surtout de montrer qu’ils pouvaient à nouveau être l’un des prétendants sur le continent africain. Malgré quelques absences liées à la pandémie du Covid 19 (Sébastien Haller, Maxwell Cornet, Jumaa Saeed, Sinaly Diomandé), la sélection de Patrice Beaumelle a fait le travail avec une victoire maitrisée sur le score de 3-0. Une victoire qui assure la présence de la Selephanto à la prochaine CAN, et qui permet à Beaumelle de connaitre un début de mandat plutôt serein. 

 

Un 11 de départ logique, sans folie 

 

Pour ce déplacement sous la chaleur de Niamey, Patrice Beaumelle n’a pas beaucoup innové et s’est appuyé sur ses cadres. D’abord dans le choix de sa liste, composée de 26 joueurs, avec la présence des éléments importants comme Eric Bailly, Serge Aurier, Willy Boly, Franck Kessié, Wilfried Zaha, ou encore Nicolas Pépé. Sebastien Haller, récent international ivoirien et buteur pour sa première sélection contre Madagascar était lui aussi dans le groupe mais n’a pas pu s’y rendre faute à un test covid positif. Pour Juma Saeed, Maxwell Cornet, ou Sinaly Diomandé, ce sont les autorisations accordées aux clubs pour les garder qui ont empêché Beaumelle de pouvoir compter sur eux. Toujours est-il que malgré ces absences, la liste du sélectionneur garde une fière allure et le choix de l’équipe titulaire était attendu. Disposés en 4-3-3 aujourd’hui, les Éléphants se sont présentés avec une équipe solide et une petit surprise tout de même en l’absence de Wilfried Zaha dans le 11 de départ. Indispensable avec Crystal Palace en Premier League, il a été supplée par Max-Alain Gradel dans le couloir gauche tandis que Nicolas Pépé occupait le couloir droit et Jonathan Kodjia la pointe de l’attaque. Au milieu on a retrouvé Franck Kessié associé à Fousseny Coulibaly et Ibrahim Sangaré. La ligne de quatre défenseurs étant composée par Kanon à gauche, Bailly et Boly dans l’axe, et Aurier à droite avec Gbohouo comme dernier rempart. Un choix cohérent qui laisse tout de même place à une interrogation soulevée très justement par les journalistes ivoiriens : l’absence d’un créateur au milieu de terrain. Un rôle que Franck Kessié peut occuper comme aujourd’hui, mais le milieu de terrain de l’AC Milan est plus à l’aise un cran plus bas en tant que relayeur. L’autre solution aurait consisté à aligner Max-Alain Gradel dans l’axe au détriment de Fousseny Coulibaly, et titulariser Zaha dans le couloir gauche. Une option plus offensive que le sélectionneur n’a pas eu à utiliser tant son équipe a dominé ce match du début à la fin.

Une domination qui s’est concrétisée au score, mais on le verra avec des buts qui peuvent laisser en suspense la question de la création dans l’axe. C’est d’abord Serge Aurier qui s’est illustré avec un but à la suite d’un corner frappé par Gradel et une frappe mal repoussée par le gardien du Niger. Aurier était au bon endroit pour ouvrir le score (25e minute, 1-0). Le latéral droit des Spurs de Tottenham était en grande forme puisque c’est encore lui qui dix minutes plus tard servait parfaitement Max-Alain Gradel pour le deuxième but (35e minute, 2-0). Score logique à la pause, avec une sélection des Eléphants qui a monopolisé le ballon et a pu profiter des largesses défensives d’une équipe du Niger en grande difficulté. Gbohouo n’a rien eu à faire dans son but et les quelques situations de contres offertes au Niger ont été mal négociées. Au retour des vestiaires, Kessié et ses partenaires ont davantage laissé le ballon à leurs adversaires mais ne se sont jamais retrouvés en difficulté, avec même un troisième but à la clé. Aurier, encore lui, frappait parfaitement un coup-franc depuis le côté droit pour trouver la tête de l’autre latéral du jour, Kanon, et plier définitivement ce match (61e minute, 3-0). Un score qui ne bougera plus, et qui reflète assez bien la différence de niveau entre ces deux sélections. Des Ivoiriens qui n’auront jamais eu à puiser dans leurs réserves et qui peuvent désormais se tourner vers la réception de l’Ethiopie mardi prochain.

 

Une équipe solide, mais qui pêche dans l’axe 

 

Une question pourrait tout de même être encore posée après cette rencontre avec trois buts provoqués dans les couloirs dont deux sur coup de pied arrêté. Dans le milieu à trois de Patrice Beaumelle, le rôle de numéro « 10 » était confié à Franck Kessié qui a pu se projeter à quelques reprises mais qui n’a pas l’âme d’un véritable chef d’orchestre. Amad Diallo aurait également pu apparaitre comme une solution, mais le nouveau joueur de Manchester United connait sa première convocation en sélection et Beaumelle avait prévenu qu’il comptait le protéger et l’intégrer de manière précautionneuse à son équipe. Très remuant et intéressant aujourd’hui, c’est en réalité à Max-Alain Gradel que ce rôle axial pourrait revenir ce qui aurait en plus l’avantage de libérer une place pour Wilfried Zaha à gauche. Ce serait alors certainement Fousseny Coulibaly qui en ferait les frais, mais le milieu de terrain n’a pas été rayonnant personnellement aujourd’hui et dans une configuration de match déséquilibré cela pourrait se tenter. On ne peut pas se plaindre d’une victoire acquise sur le score de 3-0, mais il est bon de réfléchir à d’autres solutions si jamais il fallait amener plus de présence et un profil plus offensif un cran plus haut des deux milieux que sont Franck Kessié et Ibrahim Sangaré.

L’autre petite déception du jour pourrait être Jonathan Kodjia qui a été peu trouvé et peu en vue, mais sa place semble de toute façon promise au buteur de l’Ajax Amsterdam Sebastien Haller. Plus globalement, la Côte d’Ivoire peut se satisfaire de son voyage au Niger avec cette victoire et une première place désormais acquise. Un début puisque cette équipe se doit de retrouver les hauteurs du continent africain, avec en ligne de mire une Can qui n’est plus rentrée à Abidjan depuis 2015. Patrice Beaumelle, nommé récemment comme sélectionneur, peut en tout cas se rassurer il dispose de la matière nécessaire pour faire de sa sélection un candidat crédible au titre. En parallèle il faut également penser à la qualification pour la Coupe du Monde 2022 au Qatar, où il est forcément délicat de se positionner comme un outsider à la victoire finale mais où l’on peut légitimement espérer une qualification plutôt tranquille. La Côte d’Ivoire possède absolument tous les ingrédients pour faire peur à nouveau, et avec un Nicolas Pépé plus concerné et les retours des quelques absents ce groupe a vraiment fière allure. Reste à confirmer face à l’Ethiopie mardi, pour lancer une dynamique positive dans les résultats mais également dans le contenu. Bon aujourd’hui, il pourrait encore être mis en valeur avec quelques ajustements et quelques idées dont on a donné les pistes. L’avenir s’annonce en tout cas radieux, et cette sélection doit être capable de construire une identité de jeu pour pouvoir rêver de titres légitimes.

Emmanuel Trumer