Deprecated: Required parameter $meta_value follows optional parameter $level_id in /var/www/vhosts/emmanuel-trumer.fr/httpdocs/wp-content/plugins/restrict-content-pro/includes/class-rcp-levels.php on line 595

Deprecated: Required parameter $meta_value follows optional parameter $level_id in /var/www/vhosts/emmanuel-trumer.fr/httpdocs/wp-content/plugins/restrict-content-pro/includes/class-rcp-levels.php on line 616

Deprecated: Required parameter $meta_value follows optional parameter $payment_id in /var/www/vhosts/emmanuel-trumer.fr/httpdocs/wp-content/plugins/restrict-content-pro/includes/class-rcp-payments.php on line 1146

Deprecated: Required parameter $meta_value follows optional parameter $payment_id in /var/www/vhosts/emmanuel-trumer.fr/httpdocs/wp-content/plugins/restrict-content-pro/includes/class-rcp-payments.php on line 1167
Ligue 1 / 6e journée, RCSA – FCN : 2-1 Strasbourg gagne enfin, Nantes chute - E.TRUMER

Ligue 1 / 6e journée, RCSA – FCN : 2-1 Strasbourg gagne enfin, Nantes chute

Thierry Laurey et ses joueurs peuvent fêter une première victoire en Ligue 1 cette saison puisque le Racing est venu très difficilement à bout du FC Nantes ce vendredi soir (2-1) à domicile. Au terme d’un match franchement peu emballant, qui s’est tout de même légèrement accéléré en seconde période, c’est finalement un penalty provoqué par Jean-Ricner Bellegarde qui a fait basculer cette rencontre. Dans le contenu, il faudra cependant repasser.

La défense renforcée de Thierry Laurey et Strasbourg, face à la rigueur tactique de Christian Gourcuff et Nantes, la première affiche de cette 6ejournée promettait au moins d’être serrée à défaut d’être spectaculaire. Et le scénario à l’issue de ce match est bénéfique aux Alsaciens qui ont pourtant commencé cette rencontre très timidement, de manière inquiétante dans les duels et les intentions avec le ballon parfois même en première période. Ce sont d’ailleurs les Canaris qui prennent l’ascendant dès les premières minutes et Kalifa Coulibay s’est une nouvelle fois mis en évidence avec un but avant la demi-heure de jeu, son 3ecette saison. Un but de renard de surface, que Coulibaly semble être de plus en plus, au-delà de ses qualités physiques qui permettent au bloc de son équipe de se reposer sur lui pour le jeu en remise. L’ouverture du score intervient sur le seul tir cadré des joueurs nantais en première période, mais dans un contenu très pauvre il faut dire que cette éclaircie offensive était bienvenue.

Kalifa Coulibaly, l’homme fort du FC Nantes depuis le début de saison., encore buteur ce vendredi soir.

A la pause le FC Nantes pouvait même se targuer d’être provisoirement en tête de Ligue 1, chose qui ne sert absolument a rien à ce stade de la saison mais qui permet tout de même de souligner le bon travail de Christian Gourcuff depuis son arrivée à Nantes cet été, dans les conditions que l’on connait. Son équipe, sans être très ambitieuse offensivement faute de moyens et la perte de Valentin Rongier parti vers l’OM, a trouvé une solidité assez efficace que le réveil des Alsaciens en seconde période aura tout de même mis à mal. 

Thierry Laurey fait le bon changement

L’entraîneur alsacien a senti la nouvelle contre-performance arriver et dans un contexte où son équipe n’avait pas encore gagné en Ligue 1 depuis le début de saison, cette deuxième période est tout de même un point de satisfaction, dans la réaction au moins. Exit la défense à 5 si chère à Thierry Laurey à la pause, et l’entrée de Dimitri Liénard a fait basculer cette rencontre. Strasbourg a évolué plus haut sur le terrain, a récupéré plus de ballons, et s’est surtout crée plus de situations face à une équipe nantaise qui a reculé avant de craquer. C’est certainement le tort des Canaris ce soir, de ne pas avoir su profiter d’un long moment où le match semblait leur tendre les bras, et de finalement avoir cédé en toute fin de match. 

Dimitri Liénard a été décisif avec son entrée à la pause et son but égalisateur.

C’est d’abord l’entrant Dimitri Liénard qui a égalisé d’une belle frappe du pied gauche peu après l’heure de jeu, donnant un tournant encore plus réussi à son entrée lors de la mi-temps, puis Bellegarde a donc obtenu un penalty logique dans les derniers instants. Un tir au but transformé par Ludovic Ajorque et qui permet au RCSA de souffler en remportant sa première victoire. Ce n’est pas encore brillant, et si l’animation autour de Ludovic Ajorque semble encore en réflexion, entre Nuno Da Costa et Lebo Mothiba notamment, la réactivité dont a fait preuve Laurey après sa première période ratée est à souligner. Il va désormais falloir être capable d’imposer un rythme et des intentions offensives sur l’ensemble d’un match, avant de pouvoir réellement se détendre en Alsace. Ces trois premiers points sont en tout cas un excellent remède contre le pessimisme. 

Emmanuel Trumer