Deprecated: Required parameter $meta_value follows optional parameter $level_id in /var/www/vhosts/emmanuel-trumer.fr/httpdocs/wp-content/plugins/restrict-content-pro/includes/class-rcp-levels.php on line 595

Deprecated: Required parameter $meta_value follows optional parameter $level_id in /var/www/vhosts/emmanuel-trumer.fr/httpdocs/wp-content/plugins/restrict-content-pro/includes/class-rcp-levels.php on line 616

Deprecated: Required parameter $meta_value follows optional parameter $payment_id in /var/www/vhosts/emmanuel-trumer.fr/httpdocs/wp-content/plugins/restrict-content-pro/includes/class-rcp-payments.php on line 1146

Deprecated: Required parameter $meta_value follows optional parameter $payment_id in /var/www/vhosts/emmanuel-trumer.fr/httpdocs/wp-content/plugins/restrict-content-pro/includes/class-rcp-payments.php on line 1167
Hansi Flick, Deutsch qualität - E.TRUMER

Hansi Flick, Deutsch qualität

Ancien adjoint de Joachim Low sur le banc de la sélection allemande, Hansi Flick est aujourd’hui aux commandes de la Nationalmannschaft pour des débuts très prometteurs. Il faut dire que, globalement, tout ce que touche l’entraineur allemand se transforme en réussite et son passage au Bayern Munich en tant que coach principal a été un pur régal dans le jeu comme dans les résultats. Un jeune entraineur qui compte aujourd’hui parmi les tous meilleurs, au grand bonheur de son pays.

Invaincu, c’est le terme qui devrait être attribué à Hansi Flick depuis ses débuts dans le monde professionnel puisque le technicien allemand a mené le Bayern Munich vers les sommets nationaux et européens avant de prendre la tête de la sélection nationale. C’est d’abord comme adjoint qu’Hansi Flick a fait ses premiers pas sur un banc de touche, et c’est de cette position qu’il a pu remarquer tous les disfonctionnements d’un système qui s’est délité avec le temps. Joachim Low a longtemps tenu ses schémas et ses troupes de manière cohérente (peut-être grâce à son adjoint déjà ?), mais les dernières années ont été marquées par des échecs successifs totalement impardonnables. Élimination dès la phase de groupes du Mondial 2018 après des défaites contre la Corée du Sud et le Mexique, élimination en huitième de finale lors de l’Euro 2020 face à une faible équipe d’Angleterre, Joachim Low ne maitrisait plus rien et était complètement dépassé par les évènements d’un football moderne.

Dans ses choix de joueurs, dans ses compositions d’équipes, dans ses choix de schémas tactiques collectifs, l’ancien sélectionneur allemand n’a pas réussi le virage et Hansi Flick attendait patiemment son tour pour installer ses propres idées. Celles d’un football qui avance, qui cherche à faire mal à l’adversaire, à maitriser les matches. L’heure n’est pas venue, mais une opportunité tout aussi belle s’est présentée à Flick avec le Bayern Munich. Le poste d’entraineur principal du Bayern Munich est une proposition qui ne se refuse pas, et les résultats ont été immédiats. Il a certes fallu quelques matches de questionnement pour trouver la bonne formule, notamment le repositionnement plus bas sur le terrain de Leon Goretzka, mais le Bayern et Hansi ont entamé une série sensationnelle de résultats époustouflants qui ont mené jusqu’au sacre en Ligue des Champions, le plus beau des trophées de clubs.

Des victoires en Coupe national et en Bundesliga ont parachevé une saison réussie en tous points et après un an seulement Hansi Flick avait peut-être déjà fait le tour de la question. En réalité il serait bien resté en Bavière mais les différences de point de vue avec ses dirigeants et la possibilité, cette fois, de s’installer sur le banc de la sélection nationale allemande ont convaincu l’entraineur de partir. L’envie de le voir poursuivre à la tête d’un club était grande, d’un point de vue personnel, tant son apport au niveau du jeu, des idées, ont été une bouffée d’oxygène dans un foot professionnel qui n’avance plus. Tout du moins qui avance au rythme de l’incohérence globale. Joachim Low pensait faire gagner l’Allemagne grâce à ses idées et seulement les siennes, Hansi Flick est en train de montrer que ce sont ses joueurs qui peuvent le porter à nouveau vers les sommets.

De la cohérence dans tous les domaines

Que ce soit sur le plan tactique, sur le choix de ses joueurs, sur sa faculté à installer un fond de jeu, des concepts intelligents et plaisants, Hansi Flick est un entraineur ultra moderne qui se caractérise également par une volonté féroce de gagner. Un « gueulard » sans idée sur un banc n’apporte rien, un entraineur avec des convictions sur le jeu peut, lui, bouleverser très rapidement les choses. Hansi Flick a rappelé les cadres que Joachim Low avait écarté, Thomas Muller en tête, et après 13 matches sur le banc de la Mannschaft il est … invaincu. Zéro défaite au compteur d’une machine alléchante, ou plutôt d’un cerveau bien construit. 9 victoires et 4 matches nuls avec des résultats fleuves : 9-0, 6-0, deux fois 4-0, 4-1, Hansi Flick est bel et bien là.

Concrètement quelle est la patte du technicien allemand ? Tourné vers l’avant et un jeu offensif, Hansi Flick est un mélange moderne de plusieurs entraineurs de renom. Avec du Pep Guardiola et du Jurgen Klopp dans ses idées de jeu, le contenu est détonant. Une analyse pointue du football moderne et des idées à mettre en place pour remporter ses matches. Hansi Flick est constamment à la recherche de l’évolution, de la bonne formule, et toujours au service de son équipe. Dans le but de mettre en place un système plaisant et gagnant grâce à un contenu de football et non pas les à côtés.

Pour en revenir au vrai football, à celui des idées, de l’intelligence, de l’organisation et de l’audace moderne, Hansi Flick est en train d’installer des concepts qui peuvent mener la sélection allemande à un sacre Mondial. Il pourrait même, avant cela, se qualifier aisément pour le final 4 de la Ligue des Nations puisque la réception de la Hongrie en septembre sera l’occasion de s’emparer définitivement de la première place du groupe. Un entraineur programmé pour gagner, au pays de la gagne. Non pas par des discours, par des conférences de presse, mais par un football pur. L’Allemagne est aujourd’hui une équipe à suivre, et elle le doit en grande partie à Hansi Flick. Une aubaine pour son pays, qui pourra en profiter pendant les années à venir. Ensuite Flick aura à peu près tout gagné, déjà, et seul lui pourra décider de son avenir. Un chemin doré, et un entraineur qu’il faut remercier.

Emmanuel Trumer