Deprecated: Required parameter $meta_value follows optional parameter $level_id in /var/www/vhosts/emmanuel-trumer.fr/httpdocs/wp-content/plugins/restrict-content-pro/includes/class-rcp-levels.php on line 595

Deprecated: Required parameter $meta_value follows optional parameter $level_id in /var/www/vhosts/emmanuel-trumer.fr/httpdocs/wp-content/plugins/restrict-content-pro/includes/class-rcp-levels.php on line 616

Deprecated: Required parameter $meta_value follows optional parameter $payment_id in /var/www/vhosts/emmanuel-trumer.fr/httpdocs/wp-content/plugins/restrict-content-pro/includes/class-rcp-payments.php on line 1146

Deprecated: Required parameter $meta_value follows optional parameter $payment_id in /var/www/vhosts/emmanuel-trumer.fr/httpdocs/wp-content/plugins/restrict-content-pro/includes/class-rcp-payments.php on line 1167
Croatie – Maroc 2-1, la Croatie en avait envie et avait les moyens - E.TRUMER

Croatie – Maroc 2-1, la Croatie en avait envie et avait les moyens

Fin de tournoi pour ces deux Nations qui se sont affrontées une seconde fois ce samedi après-midi après l’opposition lors de la phase de groupes. Malgré quelques petites retouches parmi les titulaires de chaque côté, ce sont surtout les joueurs indisponibles qui ont manqué à l’équipe du Maroc. Sans trois de ses quatre défenseurs, la donne était trop compliquée pour une équipe qui n’a pas livré un mauvais match pour autant.

Le Maroc n’était pas loin de neutraliser à nouveau la Croatie dans cette Coupe du Monde mais deux données ont été trop importantes pour parvenir à accrocher la troisième place : d’une part les absences dans le secteur défensif et d’autre part le nombre de situations mal négociées face au but adverse. Alors que la Croatie en a eu besoin de peu pour concrétiser et marquer, En Nesyri n’a quant à lui jamais pu se montrer décisif et adroit dans la surface de réparation adverse.

Au-delà de l’inefficacité de l’attaquant des Lions de l’Atlas, il y eu un manque flagrant dans l’arrière garde marocaine avec les absences combinées de trois des titulaires. Aguerd, Saiss, Mazraoui, très précieux lors du 0-0 obtenu face à la Croatie en phase de groupes ont manqué à une défense qui n’avait pas sa solidité habituelle. Deux buts encaissés en 90 mn c’est beaucoup pour une équipe qui n’en avait encaissé qu’un jusqu’en demi-finale avant le match face à l’équipe de France.

En plus des absences avant le match, le Maroc s’est retrouvé avec deux changements sur blessure en cours de match : les deux défenseurs centraux Dari et El Yamiq, et finalement il aurait fallu une résurrection d’un secteur offensif qui n’a jamais été l’atout principale de cette équipe marocaine. Malgré son but face au Portugal, En Nesyri est passé totalement au travers de ce match pour la troisième place avec 4 occasions de buts qui ont terminé au-dessus, à côté, ou sur Livakovic.

La Croatie a évolué à un niveau élevé

En plus de ses manques, le Maroc est tombé face à une équipe de Croatie qui a réalisé un très bon match. L’entame parfaite et très agressive a été récompensée par un but de Gvardiol pour l’ouverture du score, et le deuxième but a récompensé l’audace d’Orsic qui a tenté un geste difficile et gagnant avec un peu de réussite et l’aide du poteau de Bounou. Avec une équipe qui se rapprochait fortement de celle précédemment alignée dans le tournoi, la Croatie avait clairement envie de gagner ce match.

En plus d’un bon contenu, l’équipe de Luka Modric n’avait aucun absent à signaler et forcément cela entre en compte par rapport à la première confrontation des deux équipes avec toutes les forces en présence de chaque côté. Les organismes marocains ont beaucoup donné, et l’histoire a déjà été marquée par la qualification en demi-finale pour la première fois. C’est sur ce parcours et ces prestations qu’il faudra s’appuyer pour construire la suite, entre un mélange de solidité et de talent individuel.

Même avec une équipe amoindrie, le Maroc aurait pu égaliser en fin de match lors d’une séquence de domination intense face à des Croates regroupés devant leur surface de réparation pour préserver leur avantage d’un but. L’analyse de cette rencontre n’est pas négative pour les Lions, qui auraient certainement encore davantage poussé les Croates dans leurs retranchements et en prolongations avec toutes les forces à disposition. La Croatie en avait envie, et avait les moyens pour monter sur le podium de cette Coupe du Monde. Une nation qui réalise quasiment toujours des prestations admirables et qui possède une belle génération pour l’avenir également.

Emmanuel Trumer