Deprecated: Required parameter $meta_value follows optional parameter $level_id in /var/www/vhosts/emmanuel-trumer.fr/httpdocs/wp-content/plugins/restrict-content-pro/includes/class-rcp-levels.php on line 595

Deprecated: Required parameter $meta_value follows optional parameter $level_id in /var/www/vhosts/emmanuel-trumer.fr/httpdocs/wp-content/plugins/restrict-content-pro/includes/class-rcp-levels.php on line 616

Deprecated: Required parameter $meta_value follows optional parameter $payment_id in /var/www/vhosts/emmanuel-trumer.fr/httpdocs/wp-content/plugins/restrict-content-pro/includes/class-rcp-payments.php on line 1146

Deprecated: Required parameter $meta_value follows optional parameter $payment_id in /var/www/vhosts/emmanuel-trumer.fr/httpdocs/wp-content/plugins/restrict-content-pro/includes/class-rcp-payments.php on line 1167
OGC Nice - Maccabi Tel Aviv 2-0, la victoire au bout de la douleur - E.TRUMER

OGC Nice – Maccabi Tel Aviv 2-0, la victoire au bout de la douleur

L’OGC Nice recevait le club israélien du Maccabi Tel Aviv ce jeudi soir pour tenter d’obtenir un billet pour la phase de groupes de la Conference League. Après une défaite 1-0 à l’extérieur lors du match aller, les Aiglons n’avaient d’autres choix que de renverser la situation et montrer une force de caractère absente la semaine passée.

Que ce fut dur, que ce fut compliqué, pour l’OGC Nice et son public de l’Allianz Riviera ce jeudi soir lors de la réception du Maccabi Tel Aviv. Mais la victoire n’en est certainement que plus belle puisqu’après 120 minutes de jeu et d’une bataille qui a semblé interminable autant pour les esprits que pour les organismes des joueurs, c’est l’OGC Nice qui obtient son billet pour la phase de groupes de la Conference League. Loin des paillettes de la Ligue des Champions dont le tirage au sort a eu lieu un peu plus tôt, loin des adversaires les plus armés de la planète football, c’est aussi par ce genre de match que se conquiert l’Europe et Nice a mérité d’en faire partie.

Les ingrédients aperçus lors du match aller ont dû remobiliser des troupes qui ne pouvaient laisser cette impression de suffisance et de faiblesse, disons-le, au terme de 90 minutes mal maitrisées. Le contenu des Aiglons a été globalement beaucoup plus abouti ce jeudi soir lors de la confrontation retour, et la qualification est méritée. L’équipe de Lucien Favre a d’abord commencé le match plutôt timidement, avec la volonté d’avoir la possession du ballon certes mais sans appuyer grandement face à une équipe qui était déjà regroupée dans sa moitié de terrain pour préserver le but d’avance acquis la semaine dernière.

C’est au fil des minutes que les Aiglons se sont lâchés, ont pu se créer des situations, et ils auraient d’ailleurs dû plier ce match avant la prolongation et le but magique inscrit par Alexis Beka Beka au bout du bout. L’ouverture du score est arrivée grâce à un excellent mouvement de Kephren Thuram, homme de ce match sans aucune contestation possible, et auteur de la passe décisive pour Alexis Claude Maurice. Kephren Thuram, fils de la légende Lilian, est un joueur qui possède des qualités immenses et qui sera amené à évoluer à un niveau plus élevé encore c’est une certitude. Il lui manquait des données qui ont été appliquées ce soir, avec la capacité à se projeter dans la moitié de terrain adverse, à faire mal avec ballon, et même à délivrer un caviar pour son partenaire. La preuve qu’il est possible d’amener un joueur plus haut avec les bonnes consignes.

Nice n’a jamais pensé à reculer, cette fois

Avec l’ouverture du score et ce 1-0 au tableau d’affichage, les Niçois ont tiré des leçons du match précédent et n’ont cette fois jamais eu l’intention de laisser le ballon à l’adversaire pour profiter des espaces en contre. C’est ce qui avait couté la défaite à Tel Aviv, et c’est ce changement de philosophie dans le jeu qui a amené la qualification à tout un club et à une ville ce soir. Une seule (énorme) déception est à noter avec une prestation honteuse de la part de l’ailier gauche Ilie qui a raté absolument tout ce qu’il a tenté.

Lucien Favre aura mis du temps avant d’agir sur son équipe mais il l’a fait avec les entrées de Gouiri et Stengs qui ont permis d’accentuer encore la domination dans le jeu et de se créer plus de situations de but dans la surface de réparation adverse. Le carton rouge reçu par les Aiglons est sévère à mon gout, mais il a de toute façon donné encore plus de volonté à un groupe qui n’a jamais voulu lâcher le morceau. La qualification était un réel objectif et cela s’est vu concrètement. Si Nice aurait pu marquer ce deuxième but au cours des 90 minutes du temps réglementaire, le bijou inscrit par Alexis Beka Beka lors de la prolongation valait le coup de patienter encore un peu.

Entré à la mi-temps de la prolongation pour remplacer un Thuram pris de crampes après son immense match, Beka Beka n’a absolument pas fait baisser la qualité présente sur la pelouse bien au contraire. Immédiatement dans le rythme au niveau de l’intensité, il s’est permis une percée balle au pied dans le couloir gauche pour repiquer sur son pied droit et envoyer un missile dans le but du Maccabi Tel Aviv. Un chef d’œuvre pour la victoire définitive, pour la qualification, et pour récompenser un joueur dont on devrait encore entendre parler dans les semaines à venir tant le talent est immense. Ce groupe niçois est bien meilleur que son adversaire, encore fallait-il en prendre conscience.

Emmanuel Trumer