Deprecated: Required parameter $meta_value follows optional parameter $level_id in /var/www/vhosts/emmanuel-trumer.fr/httpdocs/wp-content/plugins/restrict-content-pro/includes/class-rcp-levels.php on line 595

Deprecated: Required parameter $meta_value follows optional parameter $level_id in /var/www/vhosts/emmanuel-trumer.fr/httpdocs/wp-content/plugins/restrict-content-pro/includes/class-rcp-levels.php on line 616

Deprecated: Required parameter $meta_value follows optional parameter $payment_id in /var/www/vhosts/emmanuel-trumer.fr/httpdocs/wp-content/plugins/restrict-content-pro/includes/class-rcp-payments.php on line 1146

Deprecated: Required parameter $meta_value follows optional parameter $payment_id in /var/www/vhosts/emmanuel-trumer.fr/httpdocs/wp-content/plugins/restrict-content-pro/includes/class-rcp-payments.php on line 1167
Manchester City – Crystal Palace 4-2, le foot partout, toujours - E.TRUMER

Manchester City – Crystal Palace 4-2, le foot partout, toujours

Manchester City recevait Crystal Palace pour le compte de la 4e journée de Premier League ce samedi après-midi à l’Etihad Stadium, avec plusieurs objectifs. L’équipe de Pep Guardiola devait tout d’abord confirmer son bon début de saison, et continuer sur une série d’invincibilité en Premier League qui doit mener cette équipe aux sommets.

Quatrième journée de Premier League et Manchester City récupère son fauteuil de leader du classement de Premier League avec une victoire en deux temps face à Crystal Palace. Une équipe entrainée par Patrick Vieira qui a déjà surpris Liverpool en ce début de saison, et qui n’est pas passé loin de créer une deuxième sensation ce samedi après-midi. Dès l’entame de match c’est par un coup de pied arrêté que Palace a pris les devants grâce à un but contre son camp de John Stones. Un ballon dévié et Ederson le gardien macunien n’a pu sauver les siens, il faut dire que mettre plusieurs minutes pour s’allonger et espérer faire un arrêt est un concept délicat.

Malgré le but encaissé dès les premiers instants de la rencontre, Manchester City a continué de procéder de la même façon, de la manière qui constitue intrinsèquement cette équipe depuis des années et qui représente un football attrayant. Malgré sa volonté de maitriser le jeu, l’équipe de Guardiola a encaissé un deuxième coup dur avec un autre coup de pied arrêté. Un corner cette fois, avec un Ederson encore plus loin du ballon et concédé dans un côté du terrain qui demande une nouvelle réflexion. Joao Cancelo évolue toujours comme latéral gauche, lui le pur droitier, et cela s’est ressenti encore une fois à plusieurs reprises ce samedi après-midi face à Crystal Palace. Avec et sans ballon.

L’apport inexistant du gardien Ederson, la difficulté pour Cancelo d’évoluer au poste de latéral gauche, sont des problèmes récurrents auxquels s’est ajouté une désastreuse performance de John Stones. C’est également après cette rencontre que l’on se rend compte de l’importance récente mais primordiale de Nathan Aké dans la charnière centrale, mais cette saison City peut encaisser plusieurs coups durs, les certitudes sont tellement nombreuses que le football triomphe toujours. Mené 0-2 à la pause, Manchester City a mis 45 minutes pour faire parler la foudre, déchainer les cieux, et inscrire quatre buts en deuxième période.

 Une deuxième période de haute volée

En responsabilisant ses joueurs, en n’effectuant aucun changement à la pause, Pep Guardiola a lancé le signal à ses joueurs qu’ils s’étaient mis seuls dans cette situation et qu’il faudrait en sortir de la même façon. Un pari gagnant, même si l’apport du banc a été très important, et Manchester City a déroulé pour étriller son adversaire. Crystal Palace n’a évidemment pas fait évoluer son plan de jeu de bloc regroupé, très proche de son but, et Haaland est alors sorti de sa boite pour libérer les siens.

Avant que le prodigieux attaquant se mette en marche, c’est Bernardo Silva qui a réduit l’écart grâce à un bon travail dans le couloir droit et une frappe de son pied gauche. La suite appartient à Haaland, et lui seul ou presque. Auteur d’un triplé, Erling Haaland a d’abord marqué de la tête après un magnifique centre de Rodri, avant de doubler la mise sur un service d’un John Stones qui a rattrapé une partie de ses erreurs de la première période. Le troisième but personnel marqué par Haaland est une signature de l’attaquant norvégien, qui n’a pas bougé au duel face à deux défenseurs et qui a terminé du pied gauche. Évidemment, City a dû compter sur l’apport de son banc de touche, sur l’apport d’un Alvarez toujours aussi précieux quand il sort du banc, sur un Gundogan passeur décisif sur le troisième but de Haaland (le 4e de son équipe), évidemment également City a dû effectuer quelques ajustements en cours de route et notamment le repositionnement de Bernardo dans un couloir pour retrouver une stabilité au milieu de terrain avec le duo Rodri – Gundogan, mais bon sang ce que cette équipe est complète.

Manchester City est leader de Premier League, possède le meilleur buteur du championnat (Haaland en est à six buts et une passe décisive en quatre matches), et montre que cette équipe sera quasiment imbattable cette année. Avec la possibilité de faire mal à des blocs équipes placés plus haut grâce à la justesse de ses passeurs et la capacité de Haaland à proposer dans les espaces, avec la capacité également d’étriller des blocs regroupés grâce à la présence dans la surface de réparation adverse, City est aujourd’hui une équipe si complète. Une équipe bâtie pour les records, intouchable en Premier League, et qui va postuler pour tous les trophées qui existent sur terre. Pep est revenu sur une partie de ses préceptes, mais il a fait grandir son groupe. Il l’a rendu plus fort, et il a montré pourquoi il était considéré comme l’un des meilleurs entraineurs de tous les temps.

 Emmanuel Trumer