Deprecated: Required parameter $meta_value follows optional parameter $level_id in /var/www/vhosts/emmanuel-trumer.fr/httpdocs/wp-content/plugins/restrict-content-pro/includes/class-rcp-levels.php on line 595

Deprecated: Required parameter $meta_value follows optional parameter $level_id in /var/www/vhosts/emmanuel-trumer.fr/httpdocs/wp-content/plugins/restrict-content-pro/includes/class-rcp-levels.php on line 616

Deprecated: Required parameter $meta_value follows optional parameter $payment_id in /var/www/vhosts/emmanuel-trumer.fr/httpdocs/wp-content/plugins/restrict-content-pro/includes/class-rcp-payments.php on line 1146

Deprecated: Required parameter $meta_value follows optional parameter $payment_id in /var/www/vhosts/emmanuel-trumer.fr/httpdocs/wp-content/plugins/restrict-content-pro/includes/class-rcp-payments.php on line 1167
Les enjeux de la 37e journée de Ligue 1 - E.TRUMER

Les enjeux de la 37e journée de Ligue 1

Les vingt clubs du Championnat de France sont sur le pont ce samedi soir pour se disputer l’avant dernière journée de Ligue 1 et les quelques enjeux encore restants. En bas de tableau, rien n’est encore terminé sauf pour Guingamp, et la rencontre entre Monaco et Amiens s’annonce capitale. Devant, Lyon a fait l’essentiel du travail le week-end dernier et devrait pouvoir assurer sa 3eplace ce soir.

Lille – Angers 

Avec six points d’avance sur son poursuivant lyonnais au classement, le LOSC semble déjà avoir atteint son objectif de sécuriser la deuxième place de Ligue 1. Une superbe performance qu’il faudra valider ce soir avec un résultat nul minimum ou en comptant sur un faux pas de l’OL face à Caen. Quoi qu’il arrive le LOSC possède également une différence de buts avantageuse face à son concurrent lyonnais (+32 à +18) et il faudra donc un miracle pour ne pas rester sur la seconde marche. Lille réalise une très belle fin de saison, avec un succès de prestige 5-1 face au PSG, un 5-0 face à Nîmes également avant d’aller conforter sa deuxième place à Lyon avec un nul 2-2 qui a scellé les derniers espoirs des Gones de rattraper la seconde place. Face à Angers, Christophe Galtier devrait faire confiance aux joueurs en forme, avec notamment un Loïc Rémy efficace devant, entouré par Jonathan Bamba, Jonathan Ikoné, et Nicolas Pépé.

Christophe Galtier et Jonathan Bamba, acteurs majeurs de la belle saison du LOSC

Pas de pression non plus pour Angers qui termine sa saison de Ligue 1 plutôt tranquillement et les deux dernières rencontres face à Lille ce soir, puis face à Saint-Etienne la semaine prochaine, ressemblent à des bonus pour les joueurs de Stéphane Moulin. Actuellement 13ede Ligue 1, les Angevins peuvent encore espérer la première partie de tableau grâce aux deux derniers matches et donner un tournant encore plus satisfaisant à leur saison déjà réussie. L’Objectif pour Moulin et ses joueurs était le maintien, acquis sans difficulté.

Lyon – Caen

Dernier match au Parc OL pour Bruno Génésio en tant qu’entraineur de l’Olympique Lyonnais et l’objectif est assez simple, poursuivre dans la voie tracée par la victoire au Stade Vélodrome face à l’OM le week-end dernier (3-0) pour s’assurer une troisième place toujours convoitée par Saint-Etienne. L’OL possède désormais quatre points d’avance sur son rival stéphanois et une victoire scellerait le suspens pour la dernière journée. Depuis l’annonce du départ du technicien français, le vestiaire lyonnais semble avoir retrouvé une harmonie et un projet commun pour terminer la saison correctement avant de démarrer un nouveau projet qui verra Juninho s’occuper du domaine sportif et Sylvinho de l’équipe première. J’avoue que j’ai hâte de voir le légendaire milieu de terrain brésilien aux manettes et même s’il s’agit d’une première expérience pour ce duo il y a de quoi être optimiste pour l’OL. Le seul souci pour Génésio et ses joueurs réside aujourd’hui dans l’adversité à affronter avec un Stade Malherbe de Caen retrouvé depuis plusieurs semaines et désormais obnubilé par son maintien.

Rolland Courbis et Fabien Mercadal ont d’abord cherché la formule sur le banc caennais, en se jaugeant, en apprenant à se connaitre aussi, et semblent l’avoir trouvé puisque les décisions sont concertées, souvent logiques et justes, et apportent une stabilité et une envie appréciables à un groupe sous l’eau avant ces changements. Caen reste sur trois victoires et un match nul en ayant parfaitement géré ses deux « finales » face à Dijon à domicile (victoire 1-0) puis à Guingamp (0-0) avec un secteur défensif performant dont Brice Samba est un dernier rempart intraitable et un Faycal Fajr ultra décisif. Le SMC est revenu à égalité de points avec Monaco, deux points devant Dijon, et peut désormais croire à son maintien via la Ligue 1 ou les barrages.

Monaco – Amiens 

C’est une finale du bas de tableau à ne pas manquer. Entre des Monégasques en chute libre sur cette fin de saison, que Leonardo Jardim ne parvient pas à redresser, et des Picards pas maintenus non plus deux points devant l’ASM et Caen, la tension sera maximale sur le Rocher. L’enjeu est assez simple, si Christophe Pélissier et ses joueurs parviennent à l’emporter en Principauté ce soir, ils seront assurés d’évoluer en Ligue 1 la saison prochaine. Dans le cas contraire et si Monaco parvient à endiguer sa mauvaise série pour l’emporter, ce sera alors Amiens qui devra regarder en bas et les résultats de Caen puis Dijon notamment.

Le problème pour Jardim c’est qu’il semble comme impuissant face à une équipe monégasque qui ne répond plus et reste sur une inquiétante série de sept matches sans victoire (4 défaites, 3 nuls) avec une dernière rencontre à Nîmes qui a laissé apparaitre toute la fragilité de ce groupe. Composée de joueurs peu habitués à joueur leur peau au plus haut niveau, installés dans un certain confort aussi il faut l’avouer, l’ASM est aujourd’hui dans une situation précaire que seule une victoire ce samedi soir face à Amiens pourrait légèrement égayer. Jardim devrait rester sur ses certitudes avec un Falcao aligné à la pointe de l’attaque monégasque, soutenu par Rony Lopes, Golovine, et Gelson Martins. Monaco peut également compter sur le retour de Fabregas dans le groupe, même si encore un peu juste pour débuter.

Radamel Falcao et Leonardo Jardim disputent une finale face à Amiens ce samedi soir

En face, Pélissier réalise plutôt une bonne saison avec un effectif beaucoup trop limité en nombre et en qualité pour espérer se sauver dans des conditions plus sereines. Longtemps, Amiens aura dû se passer de Moussa Konaté devant sur blessure et l’aura payé cher. Il reste toutefois deux cartouches pour les Picards qui recevront Guingamp lors de l’ultime journée. Les Bretons sont déjà officiellement relégués et si Amiens ne parvient pas à créer l’exploit ce samedi soir à Monaco, il faudra alors ne pas rater la dernière marche.

Montpellier – Nantes

En parvenant à s’imposer dans le Chaudron stéphanois la semaine dernière, les joueurs de Michel Der Zakarian ont non seulement mis un gros coup d’arrêt aux rêves de Ligue des champions des Verts mais se sont également affichés comme candidats crédibles pour la 4eplace de Ligue 1, synonyme de qualification pour la Ligue Europa l’année prochaine. Pour ce faire, Montpellier devra l’emporter lors de ses deux dernières rencontres face à Nantes ce soir et à Marseille le week-end prochain tout en comptant sur un faux pas des Verts. Avec un trio offensif très intéressant tout au long de la saison, le MHSC récolte logiquement les fruits d’un travail mené par Der Zakarian et qui voit Andy Delort et Gaetan Laborde réaliser une saison de grande qualité. Plus bas sur le terrain, Mollet s’occupe davantage de l’organisation et de la dernière passe, et le résultat est probant. Il faut ajouter à cela un Hilton infatigable derrière et un Elyes Skhiri rayonnant au milieu de terrain pour voir en Montpellier un potentiel candidat à l’Europe. 

Le seul petit souci de Montpellier pourrait résider dans l’adversité du soir, avec un FC Nantes métamorphosé depuis quelques semaines. Cinq victoires de rang, face à Lyon, Paris, et Marseille notamment avant un match nul le week-end dernier à Nice, et même si le FCN n’a plus d’enjeu sportif sur cette fin de saison, le visage montré par l’équipe de Vahid Halilhodzic est éblouissant.

Saint-Etienne – Nice 

Les Verts de Jean-Louis Gasset sont entre deux eaux en cette fin de championnat. Quatre points derrière la troisième place lyonnaise et quatre points devant le poursuivant montpelliérain, rien n’est encore fait pour Saint-Etienne. La saison est réussie et les satisfactions sont nombreuses c’est certain, mais une 5eplace finale sans qualification en Coupe d’Europe ressemblerait à une énorme déception. La défaite de Saint-Etienne face à Montpellier la semaine dernière doit être digérée et la réception de Nice l’opportunité d’assoir définitivement cette 4eplace. Il faudra certes faire sans Debuchy, Cabella, ou encore Khazri pour Gasset et son staff, tous suspendus, mais la montée en puissance de Nordin aux côtés de Béric peut tout de même laisser place à l’optimisme. 

Nice ne joue plus rien en face et la première saison de Patrick Vieira à la tête de ce groupe est d’ores et déjà une réussite. Installés à la 7eplace de Ligue 1, les Aiglons peuvent encore espérer doubler l’OM au classement et auront aussi peut-être l’opportunité d’expédier le rival monégasque en Ligue 2 lors de l’ultime journée en fonction des résultats de ce samedi soir. 

Toulouse – Marseille

Cette affiche pourrait tout aussi bien figurer parmi les rencontres sans enjeu mais ce n’est pas exactement le cas alors soyons pointilleux. Ce match revêt en réalité encore un enjeu sportif pour le TFC de Casanova, toujours pas sauvé à deux journées de la fin, il ne faut pas exagérer ce serait faire insulte à ses prédécesseurs peu glorieux. Non, le TFC n’est pas prédestiné à assumer son statut de budget confortable en France, et sa place en bas de tableau est comme une présence rassurante chaque saison. La Ligue 1 c’est aussi Toulouse.

Face aux Violets se dresse un groupe tout aussi déprimé (déprimant c’est au choix) et peu reluisant avec un OM coulé face à L’OL le week-end dernier à domicile (3-0) et dont la fin de saison ressemble à une longue chute sans fin. Désormais ce sont les conséquences de cette année qui sont attendues du côté de Marseille, avec un Mario Balotelli absent pour ce déplacement. Toulouse pourrait tout de même y voir une opportunité d’assurer son maintien en Ligue 1 une bonne fois pour toute. Pour recommencer à se faire peur en bas de tableau la saison prochaine. 

Paris – Dijon

Le match de la fête pour le PSG, le match de l’espoir pour Dijon et Kombouaré. Le match des extrêmes en quelque sorte avec un PSG déjà Champion de France depuis de longues semaines et un DFCO toujours pas officiellement coulé et dont la victoire face à Strasbourg la semaine dernière a redonné quelques espoirs. Pour faire la fête, Paris va pourvoir compter sur tout son groupe y compris les suspendus en tribunes (Neymar, Marquinhos, Verratti, Kimpembe, Bernat) et tenter de donner un tournant plus souriant à une fin de saison plutôt laborieuse. Paris a retrouvé le chemin de la victoire face à Angers la semaine passée et est désormais attendu pour fêter son titre avec le Parc des Princes. Cela n’effacera certainement pas les traumatismes passés dans les esprits des supporters parisiens, mais il s’agit au moins de ne pas gâcher une dernière opportunité de communier en groupe.

Thomas Tuchel ne doit pas rater ce dernier match important à domicile, à défaut de beaucoup d’autres cette saison

En face, Dijon jouera sa survie et l’ancien entraîneur du PSG Antoine Kombouaré sait qu’il n’aura pas le choix ce samedi soir. Si son équipe s’incline et que dans le même temps Caen et Monaco l’emportent, il en sera définitivement terminé des derniers espoirs dijonnais dans la course au maintien. Il faudra donc un petit miracle ce soir, d’une part pour empêcher le PSG de fêter le titre dans son stade avec une victoire en plombant l’ambiance, et pour entrevoir la lumière dans une situation personnelle délicate d’autre part. 

Les matches sans enjeu 

Bordeaux – Reims 

Guingamp – Nîmes 

Strasbourg – Rennes

Emmanuel Trumer