Deprecated: Required parameter $meta_value follows optional parameter $level_id in /var/www/vhosts/emmanuel-trumer.fr/httpdocs/wp-content/plugins/restrict-content-pro/includes/class-rcp-levels.php on line 595

Deprecated: Required parameter $meta_value follows optional parameter $level_id in /var/www/vhosts/emmanuel-trumer.fr/httpdocs/wp-content/plugins/restrict-content-pro/includes/class-rcp-levels.php on line 616

Deprecated: Required parameter $meta_value follows optional parameter $payment_id in /var/www/vhosts/emmanuel-trumer.fr/httpdocs/wp-content/plugins/restrict-content-pro/includes/class-rcp-payments.php on line 1146

Deprecated: Required parameter $meta_value follows optional parameter $payment_id in /var/www/vhosts/emmanuel-trumer.fr/httpdocs/wp-content/plugins/restrict-content-pro/includes/class-rcp-payments.php on line 1167
Lens, palier européen - E.TRUMER

Lens, palier européen

Après deux saisons consécutives aux portes des places européennes, le RCL envisage désormais un avenir hors des frontières françaises. La montée du club nordiste en Ligue 1 est une magnifique réussite, et même si cela pourrait être les limites actuelles du club il s’agit déjà d’un spectaculaire rendement sportif. L’intronisation de Franck Haise a amené une cohérence dans le jeu, et malgré un budget certainement moins élevé que ses concurrents le RCL est aujourd’hui à nouveau un club qui compte dans le paysage de la Ligue 1.

Le RC Lens oscille aujourd’hui entre joie et déception après une deuxième saison aux portes de l’Europe, mais le résultat est en réalité extrêmement satisfaisant pour un club qui lutte avec des moyens différents. Le budget, évidemment, mais également l’attrait pour avoir les joueurs de premier plan dans un club qui n’est pas encore installé comme un prétendant sûr aux plus hautes places. Septième de l’exercice 2020-2021, Lens termine cette saison 2021-2022 exactement à la même place. Au niveau du classement, le RC Lens trouve de la constance et cela se reflète également dans les chiffres statistiques. L’équipe entrainée par Franck Haise a marqué légèrement plus de buts (62 cette saison contre 55 l’année dernière) et a même encaissé moins de buts (48 contre 54). Globalement tous les signaux sont au vert et cette septième place identique peut tout de même laisser une petite frustration rapidement digérée par la prolongation du technicien français sur le banc nordiste. Franck Haise est aujourd’hui le patron d’un club qui évolue dans un schéma inamovible avec trois défenseurs centraux, deux latéraux offensifs, et un secteur offensif qui varie légèrement entre une densité renforcée au milieu et deux joueurs plus libres derrière un attaquant de pointe.

Le schéma tactique est plutôt bien pensé, mais c’est très certainement ici que se situe la clé pour espérer franchir le palier européen. Désormais le plan de jeu du RC Lens est connu et il est possible pour les adversaires de penser des éléments pour contrer ce schéma. Tout d’abord dans la philosophie de jeu installée par Franck Haise, qui trouve des limites lorsque son équipe doit évoluer avec ballon et créer le jeu. Lens, aujourd’hui, est une équipe qui arrive à contrer ses adversaires grâce à une grosse activité sans ballon, et la capacité à répéter les efforts pour piéger les équipes adverses sur des contres fulgurants. Seko Fofana, Jonathan Clauss, Arnaud Kalimuendo sont des exemples de la volonté affichée par le RCL d’aligner des joueurs au volume de course très important. La volonté de maitriser le jeu par la possession, par un jeu de position des joueurs plus audacieux, sont des concepts secondaires pour l’instant dans le nord lensois, et c’est certainement ici que la limite se trouve pour espérer concurrencer les toutes meilleures équipes nationales d’abord, puis européennes un jour.

L’idée d’installer un nouveau schéma tactique devrait être envisagée par Haise et même si sortir de la zone de confort d’un schéma parfaitement maitrisé est un risque, c’est pourtant une nécessité pour tenter d’aller toujours plus haut. La qualité individuelle des joueurs est également une donnée très importante, mais le RCL recrute plutôt intelligemment et surtout trouve une cohérence dans les profils recherchés et l’idée de jeu prônée sur le terrain. C’est ici que la base semble intéressante pour tenter d’appréhender une autre approche dans la manière d’évoluer, et la prolongation de l’entraineur est un bon signe en ce sens.

Franck Haise, le choix de la stabilité

Avec un entraineur qui a prouvé sa qualité, le choix de la continuité était logique et permet d’envisager la suite avec sérénité. C’était un point crucial et la capacité à garder le technicien Haise est une belle chose puisqu’il devait certainement être convoité. Reste la question des individualités mises en avant, et qui attirent forcément l’attention : des clubs beaucoup plus armés financièrement sont déjà passés à l’attaque, et l’argent récolté dans les ventes probables cet été devra permettre d’une part à compenser ces ventes, et d’autre part servir à enrichir encore les possibilités tactiques qui doivent être plus flexibles, et moins stéréotypées. Haise s’est d’ailleurs déjà essayé à d’autres schémas, mais sans réelle conviction et peut-être en pensant que la qualité intrinsèque présente à Lens ne permettait pas actuellement d’être plus audacieux dans la philosophie appliquée à ses joueurs.

A l’heure actuelle, Lens est une équipe capable de surprendre des adversaires prestigieux mais peine encore dans face à des blocs plus regroupés devant leur surface, et c’est dans cette optique que Franck Haise et son groupe doivent évoluer pour espérer être plus complets. L’équilibre entre la maitrise d’un match et le fait de ne rien maitriser du tout qui aboutit à des espaces immenses pour l’adversaire est compliqué à trouver, mais si le foot était si simple cela se saurait. Toujours est-il que les performances actuelles permettent aux Sangs et Or de continuer à entrevoir l’avenir en Ligue 1, dans la plus haute division française, et il s’agit ici d’une réelle performance sportive.

Le mercato du RCL sera scruté cet été, et l’afflux d’argent en fonction des ventes de joueurs doit être judicieusement investi. Dans des clubs qui sont désormais derrière le RCL au classement de Ligue 1 bien entendu, dans l’idée de continuer à asseoir cette position en Ligue 1, mais également pourquoi pas dans des championnats plus huppés ce qui permettrait au RCL de trouver le juste équilibre. Le meilleur exemple aujourd’hui est certainement Seko Fofana, un joueur attiré de Série A et convoité par une liste assez prestigieuse désormais. Le RCL avance avec cohérence, et il est donc possible d’imaginer la suite avec sérénité grâce à Franck Haise.

Emmanuel Trumer